Le foncier agricole : lieu de tensions et bien commun

n°220 - Février 2014

10,00 

Description

Dans le cadre de la naissance de la Fondation Terre de Liens, le GREP et Terre de Liens ont décidé de réaliser ensemble un numéro de « POUR » centré sur la problématique actuelle du foncier agricole. Un des points les plus préoccupants est la diminution rapide de la superficie agricole ; en France 70 000 à 80 000 hectares agricoles sont artificialisés tous les ans, soit l’équivalent de la superficie agricole d’un département tous les 4 ans ; de plus il s’agit en général des terres les plus fertiles, compte tenu de la localisation des villes.
La répartition des terres entre les différents acteurs sociaux, agricoles et non agricoles, est par ailleurs un problème difficile, car ce bien limité est aussi l’objet d’une capitalisation à des titres divers, que ce soit pour l’agrandissement des exploitations agricoles, ou pour la spéculation foncière, dans l’attente de l’urbanisation à venir. Plusieurs articles débattent de l’efficacité des différents dispositifs institutionnels existant dans le droit français pour tenter de réguler au mieux les tensions générées par cette course à la terre.